Les causes de l'infertilité féminine

Quand on cherche à concevoir un enfant depuis plusieurs mois et que la grossesse ne survient pas, il est tout à fait normal de se poser des questions. Ainsi, comme pour les hommes, de nombreuses causes peuvent expliquer qu'une femme souffre d'un problème de fertilité. Découvrez sur cette page les signes qui doivent alerter ainsi que les causes réelles de l'infertilité féminine.

Infertilité féminine: les signes auxquels il faut prêter attention

Si vous cherchez à concevoir un enfant et que vous présentez les signes suivants*, nous vous conseillons de consulter un spécialiste:

  • Vous avez des cycles très longs (plus de 35 jours)
  • Vous avez des cycles très courts (moins de 24 jours)
  • Vous avez des cycles irréguliers
  • Vous avez des antécédents d'infections génitales graves
  • Vous avez des antécédents de salpingite
  • Vous avez subi des opérations chirurgicales graves au niveau du ventre (appendicite sévère par exemple)
  • Vous avez subi des traitements du cancer

Les causes de l'infertilité féminine

L'âge de la femme

sablier.jpgComme nous l'expliquons en détail sur la page "Âge et fertilité féminine", la fertilité est une notion biologique et il est avéré qu'on est au top de sa fertilité aux alentours de 24-25 ans. Passé cet âge, la fertilité baisse petit à petit puis connait une chute brutale après 35 ans. A partir de cet âge, la qualité des ovulations est moins bonne et le risque de fausse couche augmente.

On remarque aussi régulièrement qu'à partir de 35 ans, l'utérus et les trompes peuvent être touchés par des fibromes ou de l'endométriose ce qui aura pour effet de diminuer davantage la fertilité de la femme.

Des problèmes d'origine ovarienne

Des ovaires sains et en bon état de fonctionnement sont nécessaires pour libérer l'ovule et lui permettre de rencontrer un spermatozoïde. Malheureusement, plusieurs raisons peuvent expliquer que des ovaires capricieux perturbent l'ovulation. Il peut s'agir de:

  • La présence de microkystes aux ovaires
  • Un mauvais fonctionnement de l'hypophyse et de l'hypothalamus (les glandes du cerveau qui libèrent les hormones féminines)
  • Des radiothérapies ou chimiothérapies réalisées pour traiter un cancer

Les problèmes d'origine tubaire (des trompes)

Une autre cause de l'infertilité féminine trouve son origine dans l'obstruction des trompes de Fallope, c'est-à-dire les trompes par lesquelles l'ovule doit nécessairement transiter pour rejoindre l'utérus. L'obstruction des trompes de Fallope rend inévitablement la fécondation impossible.

La plupart du temps, cette occlusion des trompes résulte d'une infection provoquée par des germes sexuellement transmissibles et qui est appelée salpingite.

L'endométriose

L'endométriose désigne un problème lié à la muqueuse utérine (également appelée "endomètre"). Cette dernière peut poser des problèmes lors de la conception d'un enfant si elle n'offre pas la bonne consistance, c'est-à-dire si elle est trop fine ou trop exubérante.

L'endométriose se manifeste par la présence de muqueuse utérine sur les ovaires et les trompes (voire sur la vessie et sur les intestins). En général, les femmes atteintes d'endométriose ont des règles très douloureuses et certaines d'entre-elles tombent enceintes difficilement (environ 30 à 40% des cas).

Un utérus inhospitalier

A partir du moment où le spermatozoïde a rencontré l'ovule dans l'utérus, il faut encore que l'oeuf parvienne à s'implanter dans la cavité utérine, ce qui n'est pas toujours le cas. En effet, si on se retrouve face à une malformation, à la présence de fibromes ou de polypes dans l'utérus, l'oeuf pourrait ne pas s'accrocher.

Dans d'autres situations, c'est la glaire cervicale secrétée par le col de l'utérus qui peut s'avérer insuffisante ou inexistante.

Le mode de vie des (futurs) parents

On l'a déjà expliqué sur notre page consacrée aux conseils pour améliorer sa fertilité féminine, une mauvaise hygiène de vie peut nuire aussi bien à la fertilité de l'homme qu'à celle de la femme. Un mode de vie sain, c'est-à-dire sans tabac, alcool, stress, obésité (ou à l'inverse régime restrictif) pourra booster votre fertilité sur le long terme !

* Source: "N'attendez pas trop longtemps pour avoir un enfant", Pr François Olivennes avec Laurence Beauvillard, Odile Jacob, Paris, 2008, p. 96


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK