Les 9 produits toxiques à éviter pour préserver sa fertilité

Au cours des dernières décennies, la fertilité a énormément baissé au sein de la société et l'environnement et l'alimentation des consommateurs n'y sont certainement pas étrangers. Des études ont d'ailleurs démontré que plusieurs produits toxiques pouvaient être nocifs pour la fertilité. En voici une liste de neuf:

Les phtalates

bouteilles-plastique.jpgLes phtalates sont présents en grande quantité dans notre environnement quotidien puisqu'ils sont très régulièrement utilisés pour les plastifiants des matières plastiques. On les retrouve donc dans les emballages alimentaires, dans les produits en PVC, dans certains jouets ou encore dans des tissus. Problème: les phtalates sont des perturbateurs endocriniens, ce qui signifie qu'ils modifient le fonctionnement du système hormonal des individus.

Une étude réalisée en 2012 ("Human testis steroidogenesis is inhibited by phtalates") a démontré que les phtalates avaient des effets négatifs sur la production testostérone chez l'homme et, du coup, serait responsable de la réduction des testicules.

Pour éviter tout risque, on conseillera de réchauffer les aliments dans des récipients en verre plutôt qu'en plastique et de privilégier les produits éco-labélisé pour les cosmétiques.

Le bisphénol A 

Comme les phtalates, le bisphénol A est un perturbateur endocrinien qui mime les oestrogènes à partir du moment où il se trouve dans l'organisme. Une étude réalisée en 2013 par l'Inserm a démontré de manière expérimentale les effets négatifs du bisphénol A sur la testostérone (chez l'homme donc). 

A l'instar des phtalates, on conseillera de transvaser les contenus alimentaires qui se trouvent dans des récipients en plastique contre des récipients en verre, surtout si on décide de les réchauffer au micro-ondes.

Les pesticides

pesticide.jpgUne récente étude a démontré que plus les hommes consommaient de fruits et légumes chargés en pesticides, plus le nombre de leurs spermatozoïdes diminuait. On estime à l'heure actuelle qu'une quarantaine de pesticides sont considérés comme perturbateurs endocriniens.

Pour éviter les risques, choisissez des fruits et légumes bio et locaux ou pelez-les.

Les parabènes

Les parabènes sont extrêmement présents dans les produits cosmétiques ainsi que les médicaments or il s'agit de perturbateurs endocriniens dont l'effet ostrogénique peut avoir des conséquences sur la fertilité masculine. 

Si tous les parabènes ne se valent pas, il vaut mieux les éviter par précaution en choisissant des produits labélisés "bio" ou "éco".

Les PCB

Les PCB (ou polychlorobiphényles) sont interdits depuis près de 30 ans mais des décennies sont nécessaires pour les éliminer complètement dans la nature (notamment dans les fleuves). A l'époque, ces PCB étaient notamment utilisés comme isolants électriques, dans les micro-ondes et dans certaines peintures.

Limiter sa consommation de poisson d'eau douce (carpe, silure, anguille, etc.) à une ou deux fois par mois permettra de réduire les risques de contact avec des PCB.

Les composés perfluorés

poele-teflon.jpgD'après les conclusions d'une étude danoise, les composés perfluorés présents dans des revêtements anti-adhésifs peuvent engendrer une modification de la morphologie des spermatozoïdes et, ainsi, causer des problèmes de fertilité. 

Pour amoindrir les risques, on conseillera d'éviter l'utilisation des poêles en téflon (surtout s'il est abîmé) à l'inverse des poêles en acier inoxydable et en fonte naturelle qui ne posent aucun risque.

Les ondes

A l'heure actuelle, on ne connait pas encore exactement les effets des ondes émises par les smartphones, les tablettes et les ordinateurs connectés au wi-fi. Cependant, une étude réalisée en Argentine laisse penser que ces ondes pouvaient non seulement diminuer la mobilité des spermatozoïdes mais aussi altérer leur ADN !

Pour préserver sa fertilité et ne prendre aucun risque, on évitera de travailler pendant de longue période avec un ordinateur sur les genoux et de garder son smartphone dans la poche avant de son pantalon.

Le tabac

tabac-cigarette.jpgOn le mentionnait déjà dans notre article lié aux causes de l'infertilité masculine: le tabac pourrait avoir un impact non-négligeable sur la mobilité des spermatozoïdes ainsi que sur leur nombre et sur leur ADN. 

Chez la femme, il se pourrait que la consommation de tabac altère la fertilité de 10 à 40% par cycle et multiplie la durée de conception par deux !

Pour mettre toutes les chances de son côté, on essaiera d'arrêter de fumer plusieurs mois avant le projet de grossesse de manière à évacuer le plus grand nombre de toxines.

L'alcool

La consommation d'alcool peut avoir des effets néfastes aussi bien sur la fertilité de l'homme que sur celle de la femme. En effet, les hommes qui ont une consommation élevée d'alcool (à partir de deux verres par jour) risquent de voir des effets négatifs sur la quantité et la qualité des spermatozoïdes.

Chez les femmes, la consommation d'alcool perturbe l'ovulation et augmente le risque de fausse-couche...

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK