États-Unis: 2017 observe le plus faible taux de fécondité depuis 1978!

17.05.2018

Les Américains ont-ils perdu l'envie de pouponner? C'est en tout cas ce qu'il semble ressortir des dernières statistiques en matière de fécondité, publiées il y a quelques jours par le gouvernement américain. Le taux de fécondité ne serait en effet plus tombé aussi bas depuis... 1978! Doit-on s'attendre à une pénurie de bébés dans les années à venir? Éléments de réponse. 

usa-faible-taux-fecondite-1978.jpg

Si l'on en croit les dernières statistiques en la matière, Américains et Américaines sembleraient aujourd'hui peu enclins à procréer. En effet, si le taux de fécondité affiché aux USA en 2016 était de 1,82, l'année dernière, il n'était déjà plus que de 1,76! Un taux aussi bas n'avait plus été observé depuis maintenant 40 ans. 

Parlons peu, parlons bébé: cela signifie en d'autres termes que 3,8 millions de bébés ont vu le jour en 2017 aux États-Unis, soit 100.000 de moins que l'année précédente. 

Taux de fécondité: des chiffres inquiétants

Si notre jolie planète accueille une population toujours plus importante, reste que ce constat pourrait bel et bien poser d'importants problèmes à l'avenir. Car moins de bébés signifie, d'ici quelques années, moins de travailleurs, alors même que l'espérance de vie augmente et que les retraités se font toujours plus nombreux (heureusement pour eux). Une situation qui pourrait néanmoins dangereusement déséquilibrer la balance si la tendance se poursuit encore trois ou quatre ans, selon les chercheurs (rappelons que le taux de renouvellement de la population aux États-Unis et de 2,1 enfants par femme).

Heureusement, les États-Unis ont la particularité de bénéficier d'importants flux migratoires, flux permettant à la population américaine de croître malgré ces conclusions. L'Amérique compte en effet cette année deux millions d'habitants supplémentaires par rapport à l'année dernière. 

L'arrivée massive mais légitime ces derniers temps des femmes sur le marché du travail n'est certainement pas étrangère à cette toute nouvelle tendance. Rappelons toutefois l'influence de l'âge sur la fertilité féminine.

Bonnes nouvelles!

Reste que les dernières statistiques permettent néanmoins de mettre en avant certaines bonnes nouvelles. Soulignons par exemple le recul du taux de fécondité chez les jeunes filles situées dans la tranche d'âge 15-19 ans (-7% en un an). Le taux de fécondité chez les femmes âgées de 40 à 44 ans, en revanche, est en hausse!

Relativisons... 

Si le taux global diminue à l'heure actuelle aux États-Unis, reste qu'il demeure bien supérieur à celui observé en Italie (1,4) ou en Allemagne (1,5). Chez nous, ce dernier approche les 2 unités.


En savoir plus
OK