Envie d'avoir un enfant? Mangez du poisson et des fruits de mer!

15.06.2018

Et si manger du poisson et des fruits de mer pouvait maximiser nos chances d'avoir un enfant? C'est en tout cas ce qu'avance une toute nouvelle étude américaine... Enquête. 

Notre alimentation influe-t-elle sur notre fertilité? On ne compte en tout cas plus les études qui en attestent. Nous avons d'ailleurs abordé ce sujet à plusieurs reprises (c.f. "Fertilité féminine et alimentation" et "5 conseils pour améliorer votre fertilité masculine"). Une équipe de chercheurs issue de la prestigieuse Université d'Harvard, aux États-Unis, remet aujourd'hui cette hypothèse sur la table au travers d'une nouvelle étude, réalisée sur 501 couples. Cette dernière prouverait les bienfaits des poissons et fruits de mer sur la fertilité féminine et masculine. Info? Intox? Réponse. 

poissons-fruits-de-mer-fertilite.jpg

501 couples suivis durant 1 an

Des chercheurs, en poste à la prestigieuse Université d'Harvard (Boston, États-Unis), ont récemment publié les résultats d'une étude, réalisée entre 2005 et 2009, dans la célèbre revue The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. Durant un laps de temps relativement long, 501 couples du Michigan et du Texas, désireux d'avoir un enfant, ont été invités à tenir un journal quotidien de leurs habitudes alimentaires et de la fréquence de leurs rapports sexuels. Ces derniers se sont également soumis à des analyses d'urine, de sang, de salive et de sperme ainsi qu'à des tests de grossesse. 

Existence d'un lien entre produits de la mer et fertilité

Les chercheurs américains n'ont pas mis longtemps avant de s'aperçevoir que les couples amateurs de poisson et de fruits de mer avaient davantage de rapports sexuels. Il en est ensuite ressorti que le taux de fécondité était 61% plus élevé dans le chef des couples qui consommaient du poisson plus de deux fois par semaine. 92% des femmes ayant consommé fruits de mer et poissons plus de deux fois par semaine sont tombées enceinte dans l'année en cours, contre 79% des femmes moins coûtumières de ce type d'aliment. 

Si le mécanisme de cause à effet demeure, à ce stade, difficile à établir, l'étude semble, une nouvelle fois, confirmer l'existence d'une corrélation entre alimentation et fertilité

Poisson, mercure et développement: attention

Les médecins alertent fréquemment les femmes enceintes quant à la présence de mercure dans certains poissons (notons par exemple le thon, le saumon, les crevettes et certains crustacés). Le mercure est en effet considéré comme dangereux pour le développement du foetus

En conclusion: lâchez-vous sur le poisson avant et stoppez pendant! 

Plus simple encore: découvrez les compléments alimentaires pour la fertilité féminine et masculine Proxeed Plus Men et Proxeed Women


En savoir plus
OK