Comment connaitre sa période de fécondité ?

spermatozoide.jpgD'après les statistiques, plus de 90% des femmes ne savent pas combien de jours par mois leur corps leur permet de tomber enceinte et plus de la moitié ne connaissent pas avec exactitude les jours de fécondité de leur cycle. Vous voulez en apprendre davantage et connaitre votre période d'ovulation ? Voici quelques informations qui pourraient vous être utiles.

La période de fertilité: seulement quelques jours par mois

Pour pouvoir concevoir un bébé, il est impératif que la femme soit en période d'ovulation, c'est-à-dire qu'elle libère un ovule (ou plus) à partir de son ovaire. Et comme cet ovule ne survit que 24 heures après l'ovulation, il est conseillé d'avoir des rapports sexuels durant cette période de fécondité (qui s'étalera sur plusieurs jours car les spermatozoïdes, eux, peuvent vivre jusqu'à 4 jours dans les organes génitaux de la femme). 

La durée de vie réduite de l'ovule a pour conséquence que 20% des couples ont des problèmes de conception parce que leurs rapports sexuels ne se font pas dans un bon timing par rapport à l'ovulation. Or il est tout à fait possible de déterminer la période de fécondité d'une femme.

Comment déterminer sa période de fécondité ?

Pour augmenter ses chances de procréer dans un laps de temps particulièrement court, il est essentiel de connaitre sa période de fécondité. En général, cette période durera plusieurs jours (4 ou 6) et se terminera le lendemain de l'ovulation.

Pour connaitre cette période de fertilité féminine accrue, plusieurs méthodes peuvent être appliquées*. Voici quelques exemples: 

Si vous avez un cycle normal: 

Un cycle normal dure 28 jours et l'ovulation a lieu le 14ème jour de ce cycle (en sachant que le premier jour du cycle est le premier jour des règles). Autrement dit, la meilleure période de fertilité de la femme s'étalera avant et juste après la phase d'ovulation, soit plus précisément les 4 jours précédents l'ovulation et le lendemain du 14ème jour (donc entre le 10e et le 15e jour du cycle).

La méthode la plus souvent utilisée pour connaitre cette période d'ovulation consiste à prendre en compte le fait que celle-ci se déroule toujours 14 jours avant le premier jour des règles (on appelle cela la phase lutéale). Autrement dit, pour un cycle de 28 jours, l'ovulation se produira au 14ème jour et la période la plus favorable pour une fécondation s'étalera du 10e jour au 15e jour du cycle menstruel.

Si vous avez un cycle plus court:

Il n'est pas rare de rencontrer des femmes ayant un cycle plus court que la normale (tout simplement parce que leur phase folliculaire est plus courte). Dans ce cas, le calcul à réaliser ne sera pas identique puisque si le cycle de la femme dure 21 jours, l'ovulation aura lieu le 7ème jour du cycle (soit du premier jour des règles). Le calcul s'effectuera donc en retirant 14 jours à la durée du cycle, c'est-à-dire: 21 - 14 = 7 pour un cycle de 21 jours ou 22 - 14 = 8 pour un cycle de 22 jours (l'ovulation aura lieu le 8ème jour).

Si vous avez un cycle plus long

En suivant le même principe mais que votre cycle est plus long (par exemple 34 jours), l'ovulation interviendra le 20ème jour de votre cycle (du début de vos règles) car 34 - 14 = 20. Votre période de fécondité s'étalera donc du 16ème au 21ème jour de votre cycle.

Les autres signaux de l'ovulation

Outre le calcul qui permet de connaitre approximativement sa date d'ovulation, certains symptômes peuvent vous indiquer que vous êtes en période d'ovulation. Parmi ceux-ci, on notera: 
  • La présence de pertes blanches abondantes (la glaire cervicale): elle permet de faciliter l'ascension des spermatozoïdes dans l'utérus
  • Des maux de ventre ou des ballonnements
  • Un pic de température: l'ovulation correspond au décalage de la température entre le point le plus bas et le point le plus haut. On peut donc connaitre la date d'ovulation a posteriori.
*Il est particulièrement compliqué de déterminer avec exactitude la période de fécondité d'une femme tant les cycles menstruels varient d'une femme à l'autre et que ces mêmes cycles ne sont pas toujours identiques chez la femme.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK