Âge et fertilité de la femme

L'évolution de la société actuelle pousse généralement les couples à attendre plus longtemps avant d'avoir un enfant. Mais attention à ne pas attendre trop tard car les dernières études concernant la fertilité féminine démontrent que la fécondité commence à ralentir à partir de 30 ans.

Des grossesses de plus en plus tardives

Depuis une trentaine d'années, l'Institut National d'Etudes Démographiques (INED) remarque que l'âge moyen de la première grossesse a tendance à s'élever en Europe. Pour preuve, en 1970, l'âge moyen de la première grossesse se situait aux alentours de 24 ans en moyenne alors que cet âge est passé à 28,5 ans aujourd'hui.

De nombreuses raisons (légitimes) expliquent cette tendance à vouloir attendre plus longtemps avant de vouloir fonder une famille: trouver un partenaire stable qui souhaite avoir des enfants, avoir terminé ses études, s'assurer une certaine stabilité professionnelle ou encore disposer de ressources suffisantes.

fertilite-feminine-grossesse.jpg

Attention: la fertilité féminine diminue avec l'âge

Comme nous l'expliquions en début d'article, l'âge de la femme est un facteur déterminant pour sa fertilité. Ainsi, il apparaît, grâce à un modèle de simulation qui prend en compte les données relatives à la baisse de la fertilité, à l'âge auquel le couple cherche à avoir son premier enfant, le nombre d'enfant qu'il souhaite avoir, etc., qu'on peut reconstituer l'histoire d'une génération dans les conditions de la France contemporaine*.

Grâce à cet outil, on remarque qu'une femme de 30 ans à 75% de chances de parvenir à avoir un enfant dans les 12 mois. Ce pourcentage tombe à 66% si elle commence à 35 ans et à 44% si elle commence à 40 ans.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté lors de la tentative de grossesse, vous pouvez choisir de prendre des compléments alimentaires qui contribueront à améliorer la qualité de vos ovocytes. Découvrez plus d'informations sur Proxeed Women ici.

Les risques de complications chez les femmes plus âgées

Il n'y a pas que la fertilité de la femme qui évolue avec l'âge. Les femmes qui accouchent après 35 ans courrent également plus de risques de fausse couche, de grossesse ectopique, d'hypertension, de diabète gestationnel, de complications placentaires ou encore de césariennes. Cependant, ces risques ne sont pas la norme et de nombreuses femmes de plus de 35 ans donnent naissance à un enfant en bonne santé suite à une grossesse tout à fait normale.



*Leridon, 2004


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK